Nous voici donc arrivés au travail de fin d’étude, qui signifie dernier projet scolaire. J’ai longuement réfléchi sur la thématique sur laquelle je souhaite me pencher pour mon dernier projet de l’année.

Ma première phase de réflexion a débuté par la volonté de réaliser un projet qui s’orienterait autour des compositions typographiques et de la perception visuelle. Mes premières recherches sur le sujet m’ont amené vers les troubles de la perception et notamment les troubles cognitifs qui m’ont guidé vers les troubles de lecture et d’apprentissage.

J’ai fini par déboucher sur la DYSLEXIE qui est un domaine très vaste offrant un éventail très large de possibilités.

LA DYSLEXIE

Pour commencer, je me suis documentée sur ce qu’était la dyslexie afin de pouvoir la définir. Celle-ci est donc un trouble de l’apprentissage caractérisé principalement par des difficultés de lecture et d’écriture.

Quand je parle de domaine large, c’est qu’il existe déjà 6 types de dyslexie à proprement parler qui sont :

  • la dyslexie visuelle qui se traduit par des difficultés de lecture des mots et des erreurs de type visuel
  • la dyslexie par négligence qui est caractérisée par des difficultés à focaliser son attention souvent sur les lettres finales d’un mot
  • la dyslexie profonde qui consiste en une difficulté accrue à lire les mots exprimants des notions abstraites
  • la dyslexie phonologique qui se définit par une incapacité à utiliser la voie phonologique
  • la dyslexie de surface qui consiste en une confusion des lettres proches graphiquement comme le « d » et « b »
  • la dyslexie mixte qui résulte d’un dysfonctionnement de la voie phonologique et lexicale

Quand on parle de dyslexie on évoque également les troubles dit « DYS » qui sont étroitement liés à la dyslexie comme par exemple les troubles de l’attention, la dysorthographie, la dyscalculie, etc..

Je souhaite me concentrer principalement sur la dyslexie qui à elle seule expose déjà 6 types que j’ai cité précédemment.

UN PETIT ÉTAT DES LIEUX

Après avoir lu pas mal d’articles et de méthodes pour aider les dyslexiques à la lecture et l’écriture comme l’aide par l’audition, l’aide par les couleurs syllabiques et l’aide par l’espacement des mots. J’ai donc décidé de faire un petit état des lieux d’artistes, de designers, de graphistes ayant déjà travaillés sur le sujet, afin d’avoir une idée sur la façon dont les artistes appréhendent le domaine.

J’ai découvert 3 artistes, qui ont abordé la dyslexie d’une manière différente, comme Manon Monilaro qui a créé des affiches dans le but de confronter le lecteur aux difficultés de lecture des personnes dyslexiques en mettant celui-ci à la place d’une personne souffrant de ce trouble.

Lukasz Pachalko quant à lui, a conçu un livret explicatif et des affiches exposant les symptômes et effets de ce trouble.

Daniel Britton a créé une police spéciale qui montre à quel point il est difficile de lire quelque chose lorsque votre cerveau ne voit que des morceaux de lettres.

Pour finir, je me suis également penché sur la web application de Yan Vuillème, qui a conçu un système qui faciliterait la lecture pour les dyslexiques par le biais de la colorisation syllabique. Elle se caractérise par une mise en couleur des sons (des syllabes).

MES TYPES D’APPROCHES POTENTIELLES

Ces découvertes artistiques m’ont amené vers 3 types d’approches que je pourrais exploiter:

  • une approche informative qui consisterait par un site explicatif des symptômes et offrirait des ressources afin d’aider les personnes souffrant de dyslexie
  • une approche immersive qui se caractériserait par une expérience immersive afin de mettre l’utilisateur à la place d’une personne dyslexique (en le confrontant aux difficultés de lecture)
  • une approche adaptative qui proposerait un système d’extension sur navigateur pour aider les dyslexiques lors de leur lecture sur le web

LES PROCHAINES ÉTAPES

Les prochaines étapes pour moi seront:

  • la prise de contact avec un professionnel qui travaille avec des personnes dyslexiques afin de discuter de ce trouble, des différentes sortes de dyslexies existantes ainsi que des méthodes pour aider les personnes dyslexiques
  • la prise de contact avec des personnes dyslexiques afin d’en apprendre plus sur leur façon de vivre avec ce trouble.

Time sheet:

C’est tout pour le moment, à dans deux semaines…